Interview de Olivier LABORDE

Nov 17, 2021 | Interview RESPONSABLES ! by Adetem | 0 commentaires

Avant même de parler innovation, tu viens de lire ce manifeste, quelle est ta première réaction ? 

Ma première réaction est que le défi est énorme et en même temps excitant. Il concerne tout le monde, marketing, entreprises, gouvernements, citoyens. Il s’agit d’un défi à l’échelle de la planète.
La COP26 qui s’achève nous rappelle l’immensité du challenge.
Pour une personne passionnée d’innovation, cela représente un terrain de jeu super intéressant. 

Tu es  conférencier, chroniqueur, auteur de  « Innover ou Disparaître »  : d’où te vient cet intérêt pour l’innovation et qu’est-ce qui te fait avancer ?  

A l’origine, c’est une responsabilité confiée, et une page blanche qui devient un défi personnel à relever. Au fil de la construction de la démarche innovation, des lectures, des rencontres et des 1ers succès, c’est l’emballement, avec beaucoup d’engagement et d’envie.
Ce qui me fait avancer est complexe et multiple ; en y réfléchissant, c’est sûrement un cocktail entre changer les choses, avoir un impact, faire progresser entreprise et collaborateurs, créer, réaliser du beau, bref beaucoup de choses en fait !
Une envie irrépressible de répondre à des problématiques complexes, pour le bien de toutes les parties prenantes. J’ajouterais enfin une valeur de partage auprès des professionnels pour que tous ensemble, nous faisions changer ce qui ne va pas, et proposions des innovations utiles pour les clients et la société. Avec un zest d’esprit de contradiction, puisque plus on me dit que c’est impossible, plus j’ai envie de prouver le contraire 😉 

Comment l’innovation peut-elle, ou plutôt doit-elle, s’inscrire dans une démarche responsable aujourd’hui ? 

Tout d’abord l’innovation doit faire sens et être utile; cela résonne et est aligné avec une démarche responsable.
Ensuite si l’on scinde l’innovation en deux catégories, l’innovation incrémentale/adjacente et l’innovation de rupture, chacune a ses propres enjeux à relever. Sans être long, la 1ère doit sûrement faire un pas de côté et revoir tout le fonctionnement actuel et proposer des alternatives plus efficientes au regard de la durabilité de la planète. La seconde doit prendre en compte nativement le défi d’une planète durable, comme un élément parmi d’autres. La démarche doit être « Sustainable by design ».  

Et toi, quel est ton engagement personnel en faveur d’un marketing plus responsable ?  

Tout d’abord, mon engagement personnel n’est certainement pas suffisant ; il me faut plus prendre en compte cet aspect dans ma vie quotidienne. Je crois beaucoup aux petits pas et à la preuve par l’exemple, en commençant par soi-même : une douche plus courte, un pull plutôt qu’un radiateur à 23C, un trajet en train plutôt qu’en avion même si c’est un peu plus long, le vélo pour aller travailler que je pratique depuis le déconfinement, etc. 

Mon engagement professionnel est de mieux comprendre toute la chaîne et tous les impacts du fonctionnement de l’entreprise, et de partager une prise de conscience et surtout de combattre tout green washing, pour privilégier l’impact positif et durable. Je suis persuadé que les consommateurs nous le rendront ; l’authenticité, la transparence et la sincérité sont de vrais éléments de différenciation pour le marketing, et plus généralement pour l’entreprise.  

Olivier LABORDE

Directeur Marketing, Digital & Innovation, Speaker, Influenceur, Auteur du livre “Innover ou Disparaître”, Chroniques expertes

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This